Passer au contenu

Tout sur le jaune

L’arlésienne – Vang Gogh

Symbole de puissance, de richesse et de pouvoir. C’était la couleur de l’empereur de Chine. Il évoque la chaleur, la joie et la lumière. C’est une teinte vive et stimulante reconnue pour être symbole d’optimisme. C’est néanmoins aussi celle de la traitrise, du mensonge et de la tromperie.

L’histoire du jaune

Le mot est apparu au XIe Siècle: jalne, vient du latin galbinus, dérivé de galbus qui veut dire: ” vert-pâle-jaune”, c’est la couleur de l’or. Couleur utilisée par l’homme depuis la préhistoire, il est présent à l’état naturel dans les plantes et les minéraux qui vont lui permettre de fabriquer des teintures et des pigments grâce notamment à la fleur de carthame, au curcuma, à la gaude, au safran ou aux terres d’ocre. Très prisé sous l’antiquité et en Asie, il perdra de son aura au moyen-âge pour revenir en force au XIX e siècle grâce aux impressionnistes.

Comment l’obtenir ?

Il fait partie des 3 couleurs primaires,on considère qu’il ne puisse être obtenue par le mélange d’aucune autre couleur. Il existe une multitude de nuances tirant tantôt sur le vert  (jaune-citronjaune-olive), tantôt sur le orange (jaune-soleiljaune-narcisse).

Complémentarité et harmonies

C’est une couleur chaude, sa couleur complémentaire est le violet. Associé à du blanc il donne du jaune-pâle ou du jaune-pastel,on dit qu’il est déssaturé, très déssaturé, il donne de l’ivoire.  Associé à du noir ou du gris il donne du beige.

En Décoration

Compte tenu de ses nombreuses nuances il peut s’appliquer dans toutes les pièces et s’adapter à tous les styles. Un jaune vif comme le jaune-soufre ou le jaune-pop mélangé à du blanc ou plus audacieux à du noir donnera un côté moderne et stimulant à votre cuisine. 

 La pièce  favorite pour le jaune-ocre, le jaune-safran ou le jaune-or est la salle à manger, avec des camaïeux  d’orangés, corail ou brique donneront une impression de soleil et de bien-être.

Dans une chambre un jaune-moutarde ou olive associé à des gris ou des beige apportera un côté doux et confortable.

En Peinture

Il est présent depuis l’antiquité dans les fresques grecs et romaines à base d’ocre.  A partir du XV siècle les artistes flamands utilisent le jaune-de-Naples,  jaune vif reconnu pour sa stabilité à la lumière. A partir du XIX siècle les artistes vont peindre en extérieur et vouloir retranscrire la lumière naturelle où le jaune prédomine.  C’est d’abord le cas de Turner puis des impressionnistes et des fauves. On peut dire que le peintre le plus emblématique de cette couleur est Van Gogh quasi omniprésente dans ses tableaux.

Un Commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :